OhGreu



Transistors acérés et oscillateurs armés, circuits électriques avides d’oreilles fraîches, les géant-parleurs s'éveillent.

Une masse sonore se lève, gronde, imposante, massive.
Les ritournelles volent bas, les mélodies frémissent au fond de leur terrier… c’est pas fait pour faire joli mais c’est pourtant beau.

On pourrait être tenté de fuir, terrifié, mais cet ogre-là captive bien plus qu’il n’effraie.


© Photo : Julien Coupet

Arnold Courset-Pintout - Orgue électrique, effets